Conseils à ceux qui veulent entrer chez Ferrandi…

IMG_4911

Vous êtes nombreux à me lire pour ça. Comment franchir le barrage d’entrer à Ferrandi ? Que faut-il dire pour convaincre ? La mauvaise nouvelle, c’est que je n’ai pas de recette miracle. Si j’en avais une, j’essaierai peut être de la commercialiser et je serai plus riche.

Un jour j’ai posé la question aux formateurs : comment faites vous pour savoir qui fera un bon candidat à la formation CAP pâtissier ? Ils m’ont répondu qu’ils n’avaient pas de méthode particulière. « Nous ne sommes pas des experts du recrutement, juste des pâtissiers. » Ils essaient de prendre des gens qui ont l’air motivé, sérieux. J’ajouterai qu’à mon avis -même s’ils ne me l’ont pas dit- ils essaient d’éviter les gens à problèmes. Les râleurs, les jamais contents, qui vont insuffler une mauvaise ambiance dans le groupe, qui sera préjudiciable à la progression de l’enseignement. D’autre part, ces personnes auront plus de difficulté à s’adapter à la difficile vie de labo plus tard.

A ce stade, les râleurs ont dû lâcher la lecture. Poursuivons donc les conseils. La première chose à savoir lorsque l’on veut faire sa formation dans cette école, c’est qu’il faut s’inscrire en ligne pour assister à une réunion d’information. De mémoire, je crois que la réunion avait lieu fin novembre pour la rentrée de septembre l’année d’après. A vérifier sur le site. Ensuite, lors de cette réunion, on va vous expliquer beaucoup de choses sur les modalités d’inscription et sur le déroulement de la formation.C’est là que l’on retire le dossier d’inscription, il n’est pas téléchargeable. Une fois rentré à la maison, au boulot. Il faut remplir le dossier,  joindre un CV, et faire une lettre de motivation. Il faut ensuite envoyer ce dossier à l’école en veillant à le faire avant la date limite (à vérifier sur le site de Ferrandi).

C’est votre lettre qui fera la différence entre vous et les autres candidats. Si possible, essayer de faire court. Ayez pitié du personnel administratif qui a des centaines de lettres à lire. Une page bien rédigée -sans faute, c’est toujours un plus – qui explique pourquoi vous voulez passer un CAP pâtissier et à quoi il va vous servir. Il faut aussi montrer que vous êtes parfaitement conscient de la difficulté que représente une telle formation. C’est dur physiquement, c’est fatiguant, c’est pas facile à justifier auprès de ses proches, et encore tout cela n’est rien par rapport à la difficulté de l’après formation. Trouver un job de commis pâtissier quand on est adulte n’est pas si facile. Je pense que votre lettre de motivation doit être sincère et elle doit démontrer que vous avez un projet professionnel cohérent pour l’après. Si vous avez des perspectives d’emploi, par exemple parce que vous connaissez un pâtissier prêt à vous embaucher, c’est un plus. Si vous avez le projet d’ouvrir une boutique et que vous êtes capable de donner des détails sur ce projet (où, quand, quel concept), c’est aussi un plus. Si vous avez déjà une expérience dans le domaine de la pâtisserie ou la cuisine, c’est aussi un plus. L’an dernier, deux personnes qui travaillaient auparavant en cuisine avaient été prises. Ayez à l’esprit qu’il faut vraiment rassurer les personnes qui vont vous lire. Compte tenu de la quantité de demandes reçues, il faut démontrer avec cette lettre que vous êtes quelqu’un de fiable, de sérieux, qui ne va pas « prendre une place pour rien ». Régulièrement, des personnes acceptées à la formation finissent par abandonner. C’est dommage. Faire un stage d’observation en pâtisserie est en ce sens une absolue nécessité pour prouver que savez à quoi vous attendre… enfin un minimum.

Si votre lettre a retenu l’attention des recruteurs, vous serez convoqués à un entretien qui se déroulera fin janvier (je crois). Là, vous serez une dizaine réunis dans une salle et vous pouvez estimer qu’une seule personne sera prise. Et encore. Lors de l’entretien qui se déroule généralement avec les professeurs de pâtisserie, il faut encore démontrer que vous êtes le candidat à retenir. Celui qui a des chances de continuer plus tard dans cette voie. Même en étant hyper rigoureux, les professeurs estiment que la moitié des personnes formées ne continueront pas dans cette voie. Durant environ 20 minutes d’entretien, vous devrez expliquer  votre projet, raconter votre expérience (stage par exemple), et votre rapport à la pâtisserie. Pour ma part, j’avais longuement expliqué mon projet de boutique, avec des détails. J’avais par exemple apporté le logo de la marque que je compte lancer. Mais tous les entretiens sont différents. Plus tard, un de mes camarades avec qui j’en avais discuté, m’avait expliqué avoir montré un genre de book contenant des photos de ses gâteaux. Comme il était auparavant cycliste professionnel, les recruteurs lui avaient posé beaucoup de questions sur sa carrière, sur les courses. Mon camarade avait été très surpris de parler plus de vélo que de pâtisserie. Mais avec le recul je pense que c’était une façon de mieux le connaître, de voir son rapport à l’effort, au challenge. Car à la réflexion cette formation et la reconversion sont une sorte de challenge.

En général, l’entretien passe très vite et on ressort en se disant qu’on aurait dû dire ceci ou cela. Mais voilà, comme on dit communément :  on a pas deux fois la possibilité de faire une bonne première impression. Il faudra ensuite attendre de longs mois pour savoir si votre candidature est retenue. Trois solutions, vous êtes pris. Bravo. Vous êtes pas pris, dommage. Vous êtes sur liste d’attente. Cela veut dire que votre candidature est intéressante, et que vous avez une chance d’être pris si l’un des candidats retenus en première intention ne peut finalement pas faire la formation, souvent à cause d’un problème de financement.

Voilà, j’espère que ce post vous sera utile. Bonne chance à tous.

37 réflexions sur “Conseils à ceux qui veulent entrer chez Ferrandi…

  1. J’ai passé les entretiens à Ferrandi et je trouve que c’est un peu abusé quand même. Ils recherchent des gens qui ont un réel projet pas juste de se former pour changer de métier comme moi ils veulent des gens qui vont ouvrir des boutiques par exemple. Il faut avoir un projet concret. C’est vraiment nul car ça limite l’entrée moi j’étais extrêmement motivée mais je n’avais pas de projet d’ouverture de boutique donc j’ai été recalée. Et visiblement ils n’aiment pas les blogs non plus (ce qui est mon cas également). Bref c’est très dur d’entrée là-bas et est-ce que ça vaut le coup de se casser la tête ? Pas sur, il y’a d’autres écoles tout aussi bien qui nous donnent notre chance et ça fonctionne par la suite.

    J'aime

    1. Bonjour
      Effectivement, ils sont durs, très durs. Comme ils ont le choix des candidats, ils prennent ceux qui auront le projet le plus abouti à leurs yeux. Je pense que vous avez tout à fait raison de tenter votre chance dans une autre école et de ne pas abandonner votre rêve sous prétexte que l’école Ferrandi vous a dit non. Le propriétaire de la pâtisserie House of 3 brothers m’a dit qu’il avait été recalé chez Ferrandi et avait passé son CAP au Ceproc. Et il a eu son examen, ce qui est l’essentiel. A mon sens, ce n’est pas une fin en soi de passer chez Ferrandi. Cela peut être utile si on a le désir de travailler dans les très grandes maisons, c’est une sorte de sésame. Mais cela ne fait pas un pâtissier pour autant.
      Bonne chance à vous pour la suite.

      J'aime

  2. Bonjour Katia, je suis très intéressée par tout ce que vous racontez et vous lire est à la fois rassurant pour le choix que je m’apprête à faire mais aussi tout à fait flippant car plus les commentaires défilent, plus la chance d’intégrer Ferrandi me parait s’éloigner. Pas grave, je tiendrai bon! Par ailleurs, j’aurais d’autres questions un peu plus personnelles et précises à vous poser, auriez-vous la gentillesse de me répondre par mail que l’on puisse communiquer en toute discrétion?
    D’avance je vous en remercie et si toutefois vous n’accédiez pas à ma demande je vous souhaite néanmoins beaucoup de succès
    Bien à vous, Géraldine

    J'aime

      1. Chère Katia,
        Ce blog est en effet très illustratif. Je suis française mais vie en Espagne depuis 15 ans maintenant et je désire également changer de carrière.
        La pâtisserie a toujours été ma passion et je suis en train de me lancer dans la boulangerie également.
        Si cela ne vous dérange pas, j´ai des questions qui, tout comme Géraldine, sont un peu plus personnelles et je me demandáis si vous auriez l´amabilité de converser via e-mail?
        Merci d´avance,

        J'aime

  3. Bonjour,
    Vous parlez de « réunion d’information » dans lesquelles on donne les papiers pour l’inscription… Comment fait on s’il on a pas assisté aux réunions et qu’on voudrait s’inscrire (pour la rentrée 2016) pour le Bachelor Management?

    J'aime

    1. Bonjour et bonne année

      Je ne sais pas trop s’il y a des réunions d’informations pour les Bachelors, car je ne connais que la procédure d’inscription pour les adultes en reconversion.
      Mieux vaut vous rapprocher du secrétariat de l’école pour en savoir plus.

      Bien cordialement
      Katia

      J'aime

  4. Chère Katia,
    Ce blog est très constructif.
    La pâtisserie pour moi, c’est bien plus qu’une passion
    Si cela ne vous dérange pas, j´ai des questions personnelles et je me demandais si vous pourriez me contacter par e-mail s’il vous plait.
    Merci d´avance
    Cordialement
    Gonzalez

    J'aime

  5. Bonsoir, j’ai un entretien mardi à Ferrandi. J’ai plusieurs questions concernant cet entretien, auriez-vous la possibilité de converser avec moi plus librement par mail afin de pouvoir répondre aux questions que je me pose ? Je vous remercie par avance et vous félicite pour le très beau parcours que vous avez fait 🙂

    J'aime

      1. Bonjour,

        En ce qui me concerne, j’ai passé mon entretien il y a assez longtemps. Et merci ça c’était bien passé. Puisque j’ai intégré Ferrandi en septembre 2015. Tout est écrit dans ce blog que je vous invite à lire.

        Cordialement
        Katia

        J'aime

  6. Bonjour Katia,

    Votre site est tout simplement passionnant. merci d’avoir échangé sur un sujet si délicat et de plus en plus rependu qui est la reconversion… Moi même passionnée depuis plus de 15 ans de pâtisserie, je pâtisse très régulièrement, en apprenant par moi même à travers des bouquins, émissions et blog. Aujourd’hui je souhaite franchir enfin le pas et faire ce que vous avez réussi à faire… me reconvertir. J’aurai cependant quelques questions à vous poser mais un peu plus personnelles. Serait-il possible de pouvoir échanger par message privé ? Merci beaucoup pour votre retour. A bientôt

    Charlotte

    J'aime

  7. Bonjour Katia,
    Merci pour ce blog, c’est ludique et informatif !
    Pour info, je passe l’entretien de sélection chez Ferrandi demain, pour le CAP cuisine, et c’est un peu tard que je tombe sur votre blog. Mais peut-être est-il encore temps d’échanger quelques conseils précieux. Je vous laisse mon adresse mail perso, n’hésitez pas à me dire si vous avez des disponibilités ce soir ou demain pour échanger rapidement. Merci beaucoup

    J'aime

  8. Bonjour,

    J’ai posté un commentaire il y a quelques jours mais je crois qu’il s’est perdu malheureusement pour moi car je n’ai pas eu de réponses de votre part.

    Je me suis inscrite à l’école ferrandi et mon dossier a été accepté, j’ai donc un entretien le 14 mars, mais je stress un peu, ça fait longtemps que j’attends ce moment.. J’aurais donc aimé avoir votre avis et les types de questions que l’on vous a posées ?
    J’ai particulièrement trois questions qui me chagrine :
    – « Pourquoi vous plutôt qu’une autre? »
    – Le projet professionnel (pleins d’idées mais pas de business plan)
    – Si utile de faire un book papier

    Merci par avance pour votre attention.

    Coralie

    J'aime

    1. Bonjour Coralie,

      La question pourquoi « vous plutôt qu’une autre »? est effectivement mystérieuse ! J’avoue ne pas avoir vraiment de réponse. Je pense que les personnes qui recrutent essaient de comprendre si vous avez le profil pour être pâtissier, savoir si vous êtes assez souple de caractère pour supporter les mauvais moments, car il y en aura !
      Savoir si vous avez une idée très précise de votre plan de carrière, si vous avez une idée de ce qui vous attend en ayant fait un stage. Il faut essayer d’être honnête et de montrer que vous êtes motivée.
      Concernant le projet professionnel, il faut par exemple être capable de dire je veux travailler quelques années dans une pâtisserie boutique, puis en restauration et ensuite ouvrir ma boite qui sera spécialisée dans les macarons (ex au hasard).
      C’est bien si vous pouvez donner des détails sur le projet, le nom de la boutique, le type de produit, l’agencement, le concept. Ensuite, il n’est pas nécessaire d’avoir un plan financier établi. Par contre, c’est bien de savoir qu’il faut par exemple 50 000 euros de matériel pour démarrer à minima. (c’est un ordre d’idées).
      Par ailleurs, je pense qu’un book papier de vos desserts déjà réalisés peut être un plus. Un de mes camarades de promo l’avait fait, mais pas moi. Moi j’avais amené le projet de logo de ma future boutique.
      ils savent bien que votre projet a largement le temps de changer mais pour eux, c’est important que vous vous projetiez dans votre activité. C’est une preuve de votre sérieux.
      Ce qu’ils veulent par dessus tout c’est éviter de tomber sur un candidat qui laisse tomber la formation en cours de route ou ne fait rien de son CAP. Or chaque année, dans chaque promo c’est le cas. Même les gens qui disent avoir un projet peuvent laisser tomber car par exemple ils se rendent compte qu’ils vont ne gagner que le SMIC en début de carrière alors qu’ils avaient plus dans leur ancien job. C’est inévitable.

      voilà, j’espère que tout cela va vous aider. Essayer d’être la plus calme possible dans vos explicitons le jour J et de montrer votre détermination et votre réalisme par rapport aux difficultés que vous allez rencontrer.

      Bien à vous
      Katia

      J'aime

  9. Bonjour !
    Suivant depuis quelque temps votre blog, j’aimerai vous demander conseil car j’aimerai m’inscrire à Ferrandi également d’ici 2 ans (le temps de récolter les sous) : étudiante de 24 ans en 3ème année de licence en droit, j’ai décidé de me réorienter après l’obtention de ma licence vers quelque chose qui me passionne réellement : la pâtisserie ! Ayant fait du droit notamment car j’étais bonne élève et selon certains professeurs et conseillers d’orientations « il y a des débouchés partout avec une telle licence », « de bonnes perspectives d’avenir », « plus les études sont longues et mieux c’est » etc. alors qu’en réalité ce n’est pas du tout le cas : j’ai des membres de ma famille comme ma sœur ou cousins ayant un master 2 voire deux master 2 et certain ayant été major de promo et au final sont au chômage.

    J’ai donc décider de faire quelque chose que j’aime et peu importe si c’est dur, n’ayant pas arrêté ma licence même après avoir eu beaucoup de difficultés et de malchance car c’était pour moi hors de question d’abandonner …. j’ai une question qui peut paraître stupide mais.. j’aimerai sur le long terme ouvrir une pâtisserie mais à l’étranger : est ce qu’ils s’attendent lors de l’entretien à ce qu’on ouvre forcément en France ou c’est bon pour l’étranger ? (j’aimerai notamment ouvrir la pâtisserie dans mon pays natal).
    Désolé pour le parchemins et félicitation pour votre parcours j’en suis admirative ! Respectueusement, Nabila.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Désolée pour ma réponse si tardive. Je déménage en ce moment et je n’ai que très peu de temps.
      Donc une réponse un peu rapide. Je pense que vous avez raison de faire quelque chose qui vous plait vraiment ! On a qu’une vie, et les diplômes ne sont pas toujours un remède au chômage. Je pense que vous trouverez sans problème du travail avec un diplôme de pâtissière.
      Comme vous êtes jeune, je vous conseille de faire une formation la plus complète possible, CAP, puis travailler dans de belles maisons. Attention, c’est très dure et j’espère que vous ne tomberez pas sur des personnes désagréables (il y en a, malheureusement).
      Pour ma part mon projet est de m’installer à Bruxelles ( j’y déménage la semaine prochaine d’ailleurs) et d’y ouvrir une pâtisserie. Je l’avais dit et cela n’avait pas posé de problème pour le recrutement. Beaucoup de gens qui y sont ont l’intention d’ouvrir un restaurant ou un pâtisserie à l’étranger.
      Je vous souhaite de réussir.
      Cordialement
      Katia

      J'aime

      1. Merci infiniment pour votre réponse et vos encouragement ! Je vous souhaite bon courage et beaucoup de succès pour votre projet !
        Respectueusement,
        Nabila

        J'aime

  10. Bonjour Katia , j’ai passé hier les épreuves du Bachelor option patisserie . J’aurais quelques question à vous poser si cela est possible ? Merci d’avance

    J'aime

    1. Bonjour je vais passer l’entretien pou rle bachelor en pâtisserie chez ferrandi et j’aimerais vraiment bien qu’on en parle un peu vu que tu l’as fait,
      Merci 🙂

      J'aime

      1. Bonjour Aurélie
        Je répond très tardivement, mais je suis très prise par mon propre projet. Je ne sais rien vous dire à propos du Bachelor pâtisserie. Je suppose qu’il est d’une grande qualité, et je vous souhaite bonne chance.
        Katia

        J'aime

  11. Bonjour Katia, j’ai suivi avec beaucoup d’interet votre blog l’annee passée, j’aurais une petite question à vous poser à propos de la sélection. Serait-il possible de communiquer en privé avec vous ? Merci d’avance.

    J'aime

  12. Bonjour,

    Je me permet de contribuer ici pour ceux qui auraient des interrogations au sujet sur l’entretien.
    J’ai moi même passé l’entretien début Février, c’est vrai que ca passe vite 20 minutes d’échange, qu’en sortant on se dit que j’aurais du dire ça ou ça… Au final, je viens de recevoir un mail m’informant que j’étais reçu à la prochaine session de septembre 🙂
    J’ai pour la suite un projet de carrière plus ou moins défini, travailler quelques années en pâtisserie et par la suite ouvrir un établissement (ce qui encore très abstrait sur la forme).
    Donc je ne peux pas dire sur quels critères ils ont fait leur choix.
    Je n’avais pas de book dessert, mais ils m’ont demandé de voir des photos. Je n’avais rien préparé et j’ai montré des photos sur mon portable tel quel…
    Je pense qu’il faut surtout démontrer que l’on est motivé par son projet.
    Bon courage à vous.

    J'aime

  13. bonjour
    J’ai déposé mon dossier d’inscription pour la formation pâtisserie chez Ferrandi (session 2016). Je suis pris sur liste d’attente… J’ai déposé un dossier aussi auprès du Fongecif qui m’a accordé le financement. J’aimerai savoir s’il y a des personnes qui ont été dans mon cas et s’ils ont eu une place … parce qu’il reste plus que l’accord de Ferrandi et mon projet pourra débuter.

    Merci à tous

    J'aime

    1. Bonjour,
      Je connais quelqu’un qui était dans votre cas et qui a été pris. IL a suffit d’un désistement pour qu’une place se libère.
      C’est aussi une question de chance.

      Bon courage à vous
      Katia

      J'aime

  14. bonjour,
    merci d’avoir créé ce blog il me permet d’avoir pleins de conseil sur l’entrée à Ferrandi.
    Mon dossier a été retenu et je vais avoir un entretien le 9mars 2017.
    pouvez vous me donner des détails sur le déroulement de l’entretien. quelles sont les premières question qu’ils sont susceptible de me poser.
    Merci pour vos réponses et bon courage pour votre boutique.

    J'aime

    1. Bonjour Jean Jacques
      Je n’ai pas de « super conseils » à vous donner. Juste être sincère, et avoir une idée très précise de ce que vous voulez faire professionnellement de votre CAP. Bon courage. Katia

      J'aime

  15. Mon expérience pour avoir postulé à la formation CAP Boulangerie à Ferrandi :

    Entretien expéditif de 15 minutes, échange désagréable, questions intrusives sur mon futur logement à Paris car je ne suis pas de la région, ton condescendant sur le pain bio et sur mon projet différent du 100% industriel.

    Les mauvaises expériences d’entretien lors de recrutement à Ferrandi m’ont été confirmées par trois sources dans la cuisine, pâtisserie et boulangerie. Idem lors de la formation : formateurs condescendants et parfois odieux. Attention adultes en reconversion : chemin difficile.

    J'aime

    1. Je suis désolée pour votre mauvaise expérience. Mais ce type de réaction est aussi très courante notamment quand on recherche un stage. Pour ma part, l’entretien s’était bien passé. Le formateur était un peu distant lors de l’entretien, mais il s’est révélé charmant quand j’ai commencé la formation.
      Je vous souhaite bon courage pour la suite. Katia

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s