Pâtisseries de papier glacé #1

IMG_4890

Dans le monde de la pâtisserie boutique, il y a plusieurs catégories : la classique qui fournie avec plus ou moins de bonheur toujours les mêmes choux, éclairs, entremets, etc. La pâtisserie de grands chefs, où vous pénétrez un peu intimidée, pour acheter un divin Paris-Brest, au hasard chez Conticini. Et puis, il y a les concepts plus originaux, imaginés parfois par des pâtissiers qui ont eu une autre vie professionnelle avant ou par des entrepreneurs non pâtissier.

Compte tenu de mon cursus personnel, c’est cette dernière catégorie qui m’intéresse. Et je ne suis pas la seule, car ces concepts ont séduit les journalistes spécialisés qui leur consacrent de nombreux articles. C’est d’ailleurs suite à un papier paru dans Elle, que j’ai entendu parler de Bontemps, pâtisserie spécialisée dans la pâte sablée, et installée rue de Bretagne à Paris.

IMG_4891

La boutique est ravissante avec ses carreaux de ciment, son comptoir en marbre et les gâteaux joliment mis en scène sur des plats anciens chinés, rangés dans un vaisselier bleu. Tout cela respire une certaine idée des gâteaux de famille. C’est d’ailleurs une affaire de famille, puisque la pâtissière -et propriétaire- travaille avec sa sœur. La plupart des produits sont fabriqués à partir d’une pâte sablée, très friable, inspirée des sablés libanais à l’abricot que la propriétaire mangeait dans son enfance. Manifestement trop curieuse, j’ai demandé si la pâte contenait de la poudre d’amande. Cela m’a valu un soufflé : « Oh, vous me faîtes rire ! Vous ne croyez tout de même pas que je vais vous le dire… » Le tout sur un ton obligeamment condescendant. J’imagine que si elle me l’avait dit, un agent des services secrets aurait été obligé de m’éliminer.

Ce qui est drôle, c’est qu’en regardant sur la page Facebook de leur boutique, on trouve la recette du fameux sablé publiée à l’origine chez Grazzia. Je ne résiste pas au petit plaisir de vous la communiquer… et manifestement, il n’y a pas de poudre d’amande !

IMG_4889IMG_4888

Sablés Chantilly Framboises recette Bontemps (Grazzia)

Pour 5 parts.

200 g de farine

135 g sucre glace

170 g beurre pommade

500 g de crème fraîche fluide à 35 % MG

1 barquette de framboises

1 gousse de vanille bourbon de Madagascar

Fleur de sel.

Mélanger à l’aide d’un batteur plat le beurre pommade et 60 g de sucre glace, un peu de sel. Ajouter la farine tamisée et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Etalez la sur 5 mm d’épaisseur entre deux feuilles de papier sulfurisé, réservez au frais pendant une heure. Préchauffez votre four à 160 °. Utilisez un emporte pièce en forme de goutte d’eau pour détailler la pâte puis trouez la de nouveau en son centre avec un emporte pièce de plus petite taille. Faite cuire entre 15 et 20 mn à 160°.

Monter la chantilly en laissant maturer au préalable la vanille une nuit au frais. Et ajouter le reste du sucre glace.

Reconstituer une fleur en collant les sablés entre eux avec du caramel. Sur chaque pétale déposez en alternance une boule de chantilly, une framboise. Coiffez le tout avec les pétales troués. Recouvrir de sucre glace, décorer de framboises coupées en deux.

Je n’ai pas encore testée la recette pour savoir si c’est vraiment celle qui est utilisée dans la boutique, ou s’il s’agit d’une fausse vraie recette donnée en pâture à la journaliste de Grazzia.

En revanche, j’ai testé quelques uns de leurs produits : deux sablés garnis de crème giunduja, deux autres garnies d’une crème au citron.

Une tarte au citron à l’ancienne et une part de cake au citron. Objectivement c’est délicieux, avec peut être un bémol pour la tarte, trop sucrée à mon goût.

IMG_4897

Un peu comme l’accueil que j’ai reçu. Très sucrée au moment de la commande et du paiement, mais très acide quand j’ai été curieuse.

Cela m’apprendra à être candide. Ce n’est pas parce que l’on suit le même chemin, à savoir une reconversion en pâtisserie, que l’entre-aide est au programme. J’ai compris la leçon.

2 réflexions sur “Pâtisseries de papier glacé #1

  1. Un peu du foutage de gueule ou l’hôpital qui se fout de la charité quand on sait que vous n’avez pas montré beaucoup de sympathie ni d’entraide pour répondre aux nombreuses interrogations et demandes de conseils pour les concours Ferrandi pour cette rentrée.

    J'aime

    1. Oh là ! On dirait qu’on est un peu énervé dès potron minet. Ok j’ai un commentaire auquel je n’ai pas répondu, mais c’est tout. Je ne sais pas où vous êtes allé chercher cela. En relisant mes réponses, je les trouve raisonnablement sympa. Ce qui n’est pas le cas de votre message.
      Mais votre interpellation aura une utilité. Je vais répondre à la personne qui m’a laissé un message et faire un post sur le sujet. Bon de votre côté, prenez une bonne part de gâteau, une tasse de café. Ca y est, je vois qu’on se calme. Tant mieux, je serai désolée que votre santé pâtisse de ma négligence.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s