Cuisine partagée

img_7635

Jusqu’à présent, j’ai partagé avec vous mes impressions sur la reconversion, les différentes étapes de mon année chez Ferrandi et depuis quelques semaines « l’après formation ». Un moment critique, où l’on tente de trouver sa voie. Travailler dans une boutique ou un restaurant, se lancer dans la création d’une entreprise ou revenir à son ancien métier.

En ce qui me concerne, je prépare le lancement d’une boutique. Je me donne 9 à 12 mois pour atteindre mon objectif. Et la tâche est immense. Mettre au point les recettes, trouver des fournisseurs, préparer le business plan, trouver un local, agencer le laboratoire et la décoration des lieux… et trouver l’argent pour faire tout cela. Les bras m’en tombent !

Comme le disais un camarade, qui traverse les mêmes affres que moi : il y a des jours « up » et d’autres « down ». Hier c’était un jour « up ».

En surfant sur la toile, j’ai trouvé une entreprise qui va lancer une cuisine partagée. Qu’est ce que c’est ? En gros du coworking appliqué à la cuisine. A ceux qui l’ignorent, le coworking est une organisation du travail où l’on partage un même lieu, une connexion internet, des photocopieurs. L’idée est de proposer un lieu convivial grâce auquel les travailleurs indépendants ne restent pas isoler chez eux. Et c’est cela, l’autre grand avantage de cette organisation : favoriser l’émulation. En travaillant à coté des uns et des autres, on échange des idées et des contacts. Il est même possible de nouer des partenariats. Et bien tout cela existe aussi pour les entrepreneurs traiteurs, pâtissiers, food trucks. Le concept est né aux Etats-Unis avec les « kitchen shared ». En région parisienne, « les camionneuses » offrent une cuisine partagée à la location. Et à Bruxelles, ville où je compte m’établir dans quelques mois, le même genre de concept sort de terre. Co-oking proposera une cuisine pro aux entrepreneurs culinaires. J’y vois la possibilité de produire dans de meilleures conditions pour démarrer mon activité. Et une fois que j’aurai gagné quelques clients, je pourrais plus sereinement investir dans mon propre labo.

Cette possibilité m’a redonné le sourire. Je travaille en ce moment dans ma cuisine de ménagère pour mettre au point des recettes, et je perds beaucoup de temps faute d’espace et d’équipements appropriés. Le simple fait de sortir une plaque du four est compliqué car je n’ai pas d’échelle, ni d’espace pour défourner. Louer un espace de travail doté d’un lieu de stockage, d’un espace de parking pour charger et décharger les produits présentera beaucoup d’avantage. Le premier étant de ne pas avoir à supporter le coût d’un bail.

J’espère aussi y rencontrer des personnes qui pourront m’aider dans le développement de mon affaire… Des parrains, prêts à me faire profiter de leurs expériences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s