Happy

Pharrell_williams_happy_-8 Ce matin, il y avait comme un air de joie rue de l’Abbé Grégoire. Après quatre mois de stage – plutôt éprouvant – la promotion FC Pat de septembre était à nouveau réunie. Presque au complet… l’une des stagiaires a déclaré forfait et ne passera pas le CAP. Elle va nous manquer. Mis à part ce bémol, c’était un peu comme si Pharrell William nous accompagnait en labo. Nous étions heureux de nous retrouver, heureux d’être ensemble autour du marbre à pétrir les croissants. Nos profs aussi, avaient l’air contents de nous retrouver. Je ne sais pas si c’est comme ça pour toutes les promotions – secrètement j’aimerais que nous soyons un peu à part – mais nous avions tous le sourire. Bizarrement nous étions plutôt calme, alors que j’imaginais des retrouvailles électriques. Le décompte pré examen est enclenché et nous sommes tous conscients qu’il ne faut perdre aucune minute de notre précieux enseignement. Dans les yeux de quelques-uns il y avait aussi des nuages. Pour certains, le retour a la vie d’avant est déjà programmé. Et évidemment, ce n’est pas de gaîté de cœur. Après Ferrandi, quelques élèves retourneront dans leurs entreprises. Il faut savoir qu’un adulte fraîchement diplômé d’un CAP pâtisserie ne peut pas prétendre à un meilleur salaire qu’un jeune. Pour ces camarades, le rêve s’arrêtera là. Le stage en entreprise a été déterminant pour comprendre combien il est difficile de s’adapter à cette nouvelle vie. Hier journaliste ou cadre sup plutôt bien payé, demain commis en pâtisserie au SMIC ?! Il faut vraiment aimer les gâteaux pour sauter le pas. Ou avoir une idée de business… et la fibre entrepreneuriale. Pour d’autres, un poste en pâtisserie est déjà acquis. Ils savent qu’ils intégreront une équipe dans les prochaines semaines. Une première expérience professionnelle, qui leur servira peut-être, à monter un projet dans quelques années. Ceci étant dit, après moult embrassades nous nous sommes remis au boulot. Nous sommes là pour réviser nos classiques. Au programme de ce premier jour : des croissants, des pains au chocolat, ainsi que des éclairs et des religieuses. Viennoiserie et pâte à choux, deux préparations incontournables pour l’apprenti pâtissier. Demain, nous ferons des pains aux raisins, des salambos et une tarte aux fraises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s