Travail sur table

IMG_3961

Je vous en ai peu parlé jusqu’à présent, mais la formation CAP Pâtisserie comprend également des cours théoriques, qui nous préparent aux épreuves écrites de l’examen. Nous avons passé cette semaine notre examen blanc théorique. Trois heures d’épreuves pendant lesquelles nous devions répondre à des questions portant sur l’éducation civique, quelques notions de droit, l’hygiène appliquée au travail de pâtissier, la technologie de la pâtisserie, les gestes de premiers secours en cas d’accident dans le labo et même le fonctionnement d’un adoucisseur d’eau. Et oui, travailler en pâtisserie implique de connaître tout ça…

Ce n’est franchement pas très compliqué, mais il y a des choses à savoir par cœur et qui ne s’inventent pas. Autre difficulté, être capable de se mettre dans la tête d’un jeune de 16 ans qui passe son CAP… Je m’explique : les épreuves du CAP sont conçues pour des jeunes, et les intitulés des problèmes son censés évoquer des situations rencontrées par eux. Exemple lors de notre épreuve : Maé, 16, prépare un CAP d’esthéticienne… elle veut travailler à la rentrée dans un salon de beauté, mais estime qu’elle a grossi et veut se reprendre en main. Il faut ensuite répondre à des questions sur la façon dont elle peut équilibrer son budget, tout en engageant des frais comme l’inscription à une salle de sport ; Cela tombe des mains, c’est vrai, mais il faut tout de même répondre.

Et je vous le dis, ce n’est pas facile de se mettre dans la tête d’un jeune de 16 ans… Enfin, il faut le faire et essayer de gagner le maximum de points pour optimiser ses chances à l’examen.

Tout au long de la période nous avons donc suivi tous les lundi et mardi des cours sur ces sujets. Il faut être honnête, ces cours ne sont pas nos moments préférés ! Nous ne sommes contents que lorsque nous sommes en labo, à faire des gâteaux. Et, non, je vous assure nous ne nous en lassons pas. Pour autant, il faut s’y coller. Pour rendre le cours de technologie pâtissière plus intéressant, notre professeur nous a demandé de constituer des groupes de travail et de plancher sur plusieurs matière première. Mon groupe a tiré au sort la margarine. Miam !! A priori, un truc pas passionnant, pourtant nous nous sommes pris au jeu et avons décidé de présenter un support de cours sous la forme d’un article de presse.

Charlotte, Antoine, Emmanuelle et moi même avons donc préparé un exposé pour notre groupe. A la différence des autres groupes, nous avons opté pour un support de travail sous forme d’article de presse. J’ai pu mettre à profit mon expérience dans le domaine. Cela nous a pris quand même un peu de temps, ce qui explique le silence sur le blog depuis quelques jours. Je m’en excuse. Pour l’occasion, nous avons aussi organisé une dégustation de croissants faits à la margarine et d’autres au beurre. Les autres groupes ont quant à eux travaillé sur le lait, la crème, les œufs, le beurre, les huiles.

Ce fut une bonne expérience, qui nous a permis de casser la routine du travail de classe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s