Transport gourmand

IMG_3746

« Oh ! ça à l’air bon… Vous m’en offrez un Mademoiselle ? » Quand je ramène un gâteau à la maison, c’est souvent ce que j’entends dans le métro. C’est l’un des avantages de faire ses classes chez Ferrandi, nous pouvons rapporter une partie de la production à domicile. Compte tenu de la production réalisée à raison d’un TP de cinq heures par jour et cela cinq jours sur sept, ça en fait des gâteaux et des viennoiseries. Je tiens à rassurer ma tante, qui est dentiste, l’essentiel de la production est dédié au self de l’école. Tous les matins, nous devons prendre quelques minutes pour découper les entremets, répartir les choux, et autres galettes frangipanes dans les petites assiettes de la cantine. Une partie de la production est également offerte à des œuvres caritatives. Le reste est bien, je l’avoue, nous le ramenons à la maison. Je dois dire que pendant les premières semaines, nous prenions tout ce que nous pouvions pour montrer  à nos familles, aux copains, aux voisins mêmes comme nous travaillons bien. Depuis quelques temps, j’en ai un peu moins envie. Et il faut aussi mettre un peu la pédale douce sur le sucre, si nous ne voulons pas prendre trop de kilos. Je laisse donc désormais le plus souvent les entremets réalisés à l’école. Mais j’avoue ce soir, j’ai craqué pour rapporter deux petits Saint-Honoré. Délicieux ! Je vous livre ici quelques bribes de conversation engagées dans les transports parisiens lorsque je traverse la moitié de Paris  avec ma boîte plastique qui laisse apercevoir en transparence les douceurs ramenées de l’école. Et évidemment, cela attise la convoitise des autres voyageurs. Des messieurs me demandent si je veux bien leur donner – ca va pas ! – Tout à l’heure un jeune garçon sur le strapontin de l’autre côté de l’allée demandait à sa mère : c’est quoi Maman ? Un Saint Honoré ! Elle explique ensuite à son fils, que non, ce n’est pas difficile à faire, c’est juste long… (Tu m’étonnes !) Et là, la dame me demande d’un air entendu, vous l’avez garnie avec une crème Chiboust ?

Et pour finir, même les voisins les plus ronchons, m’adressent la parole dans l’ascenseur pour savoir pourquoi je transporte de si beaux gâteaux… Si je les ai fait moi-même ! Et patati, et patata ! Ne croyez pas que cela me déplaise, j’adore ces papotages et je suis très fière de mes gâteaux, je l’avoue.

IMG_3749IMG_3550

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s