Balade pâtissière

IMG_3732

Notre chef Bruno a eu une riche idée… Organiser un tour des pâtisseries renommées des 6ème et 7ème arrondissement. Nous étions une bonne dizaine à l’avoir rejoint à la sortie des cours pour cette balade très gourmande. Premier stop, chez Aoki, 35 rue de Vaugirard. Sadaharu Aoki, le chef de cette pâtisserie japonaise est arrivé en France en 1991, et il a ouvert son premier atelier en 1998. Il a su marier à merveille les ingrédients japonais, tels que le thé vert, la pâte de haricots rouges avec les classiques français. La boutique est située dans un long couloir, offrent un beau point de vue sur ses douceurs et le personnel nippon, tout en retenu… Ensuite, nous avons vu la chocolaterie Rochaux, 16 rue d’Assas, que je ne connaissais pas. C’est un artiste chocolatier qui fait des sculptures magnifiques de thèmes animaliers. Après, nous sommes allés voir un autre artiste chocolatier, Patrick Roger, 91 rue de Rennes. Plus connu, il a une boutique très minimaliste, toute verte (une couleur qui personnellement ne me met pas en appétit) mais ce n’est pas plus mal, car la balade ne faisait que commencer. Pour nous tous, ce fut l’occasion de décompresser après le test du matin où nous étions « en autonomie surveillée » pour réaliser des éclairs et un entremet avec décor. Pour ma part, ce fut un peu difficile, beaucoup de fatigue accumulée, quelques difficultés techniques et un petit craquage à la clef. Je dois dire que tous mes camarades ont été charmant, quand ils m’ont vu fondre en larmes. Cette solidarité fait du bien… Et oui, suivre une telle formation peut se révéler quand même difficile et s’il y a de très bons moments, il y a aussi de fichus quarts d’heure, comme dit Mémé !

Bref, ensuite notre balade nous a conduit ensuite chez Pierre Hermé, 72 rue Bonaparte. La boutique est évidemment magnifique, quoique un peu tournée sur elle même, dans la mesure où la vitrine ne contient aucun gâteau. Il faut pénétrer à l’intérieur pour les voir. Timides s’abstenir, pour les autres, ce sera le nirvana. Personnellement, j’avais craqué quelques jours plus tôt pour une tarte infiniment vanille (voir photos ci-dessous)… Tellement bon ! Devant la boutique, Bruno a rencontré un ancien élève qui y travaille. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur l’envers du décor. Un brin de papotage plus tard, nous avons repris le chemin vers Ladurée, 21 rue Bonaparte. L’occasion d’admirer des pâtisseries très classiques, notamment de magnifiques religieuses roses dragées, Miam ! Miam !  Ensuite, cap sur Larnicole, où Charlotte a acheté des Kouignettes, sortes de mini Kouign Amann. Sur la fin de la promenade, nous avons encore vu deux ou trois pâtisseries, et pas des moindres, Du pain et des gâteaux – où Joël nous a régalé de croissants – et la Pâtisserie des rêves. J’avoue avoir été un peu déçu par l’agencement de la boutique, en particulier des cloches réfrigérées où trônent les gâteaux. Les gâteaux, en revanche, oui. Je me promet que je dégusterai très bientôt son St Honoré. Pâtisserie au programme de la rentrée, d’ailleurs. Histoire de comparer.

Pour conclure, mention particulière pour l’accueil adorable que l’on nous a réservé chez Jacques Genin et Pierre Marcolini. Deux très très grands chocolatiers ! Cette balade fut vraiment un pur bonheur à partager avec mes camarades et notre professeur. Merci à lui d’avoir organiser ce Pastry’s Tour !

IMG_3384IMG_3385

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s