Zone de confort

Connaissez-vous la théorie de la zone de confort ? Ce terme désigne un état psychologique que l’on pourrait comparer à un point fixe dans une boite. Nous sommes le point et nous bâtissons des frontières à l’intérieur desquelles nous nous sentons bien, en sécurité. Par exemple nous sommes à l’aise dans notre vie professionnelle, nous n’avons pas d’effort particulier pour nous acquitter de nos tâches quotidiennes. Dans la vie de couple, il s’agit du plaisir à vivre avec son conjoint les joies simples du quotidien. La routine, plaisante et confortable. Toutefois sans qu’on sache exactement pourquoi, un jour cette routine devient étroite, étouffante pour certains. On se met à regarder par la fenêtre en pensant que l’herbe est plus verte et plus grasse ailleurs, qu’on aimerait bien faire autre chose, être quelqu’un d’autre… Cela vient doucement en général. Les saisons passent, les années aussi. Et il faut faire des efforts pour sortir une image, un moment qui sortent du lot. Tout a tendance à se mêler dans un brouillard, pas vraiment désagréable, mais quand même. C’est le moment, où certains envisagent de sortir de cette zone de confort. Cela implique évidemment une part de risque, et amène à se dépasser. C’est par exemple changer de métier sans avoir la certitude de retrouver le même confort matériel. Ou lancer des projets à l’issue incertaine. De nos jours, c’est un vrai challenge. C’est aussi l’occasion d’élargir son point de vue, son cercle de connaissances, apprendre de soi et des autres. Accroître son savoir-faire.

En ce qui me concerne, l’idée de créer un lieu où l’on pourrait déguster des pâtisseries traditionnelles m’est venue en marchant pour aller au bureau. Sur ce trajet fait des centaines de fois et que je ne voyais plus. Cela impliquait de suivre une formation. De changer de vie professionnelle. De sortir de ma zone de confort. Me mettre un peu en danger pour évoluer, sauter une étape, passer un cap. Dans ces cas là, l’entourage peut prendre peur. Et mieux vaut y aller doucement et préparer ses arguments pour présenter un projet qui tient la route et ne pas effrayer ses proches. J’ai donc attendu un peu de murir les choses, et le destin m’a donné un coup de pouce sous la forme d’un changement d’actionnaire dans mon entreprise. C’était le signal !

21 août 2014

Une réflexion sur “Zone de confort

  1. I got this website from my friend who told me concerning this web site and at the moment this time I am visiting this web page and reading very informative content here. gedckcfbekfa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s